Forum de discussions NON STOP !!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Meilleurs posteurs
Moumousse
 
Noisette
 
Miss Granger
 
Shalley ;)
 
Lu'style
 
Kilari
 
Nettuno
 
Titania
 
Fraise.
 
R0BII
 
Derniers sujets
» Papotons ~
par Wellan Ikarin Mar 10 Oct - 21:04

» jeux vidéo
par Wellan Ikarin Sam 7 Oct - 15:51

» Les trois mots
par Flow-rine Jeu 5 Oct - 23:36

» Un petit fantôme
par Flow-rine Jeu 5 Oct - 23:28

» Vos séries préférées
par Flow-rine Jeu 5 Oct - 22:52


Partagez | 
 

 Ipatios, L'Athlète au Disque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Mar 18 Avr - 15:38

C'était un matin d'été, par une chaleur précocément accablante. Je m'entraînais au lancer de disque quand je vis ma soeur courir vers moi.

- Ipatios ! Ipatios ! Il faut te dépêcher si tu veux arriver à temps aux Jeux. Le bateau pour Rome va bientôt partir, s'exclama-t-elle.
            - Très bien, dis-je en posant mon disque. Dis à père que j'arrive.
            Elle repartit vers le port aussi vite qu'elle en était venue. Je la suivis avec plus de retenue. J'arrivais doucement aux portes de la ville quand mon père vint me trouver.
            - Mon fils ! Te voilà enfin ! Si tu savais à quel point je suis fier de toi ! Tu vas participer aux Jeux à Rome ! Dans le Grand Stadium, te rends-tu compte?
            - Oui, répondis-je, c'est extraordinaire ! Je ne pensais pas être accepté !
            - Eh bien, moi, j'en étais sûr, me dit mon père sur un ton ferme, presque de reproche. Tu as un grand potentiel Ipatios ne l'oublie pas ! Bien, es-tu prêt à embarquer ?
            - Plus que jamais !
            - Suis moi, mais surtout ne me perds pas des yeux: le peuple veut te voir et il est  venu en masse !

            Cela me fit un peu peur mais je décidai de ne pas le montrer à mon père. Il entra en premier par la porte monumentale de la cité et je le suivis mécaniquement. On entendait un grand brouhaha monter du port. Les rues étaient étonnamment désertes. Pressés par le temps, nous arrivâmes avec scélérité aux quais. Aussitôt que la foule nous aperçut, elle manifesta sa satisfaction par une grande clameur. Les gardes durent redoubler d'effort pour maintenir le calme. Je traversai une rangée de soldats poussés par la multitude: ils me saluèrent au passage. En montant sur le bateau, je me retournai et vis avec vertige la ville entière venue saluer mon départ. Avant de disparaître, je fis un signe à la foule qui explosa de joie. Le bateau partit en direction de Rome sous les acclamations répétées de la nuée d'admirateurs. J'étais galvanisé par leurs encouragements et rêvais à de futures ovations quand ma soeur me dit énergiquement:

            - Lève toi ! Il ne faut pas que tu restes assis pendant toute la traversée; tu risquerais de perdre la forme ! Tu as besoin de toutes tes forces pour remporter l'épreuve du disque et faire gagner la Grèce. Il paraît que tu vas jouer contre un athlète romain d'une grande renommée.
            - Je sais. Je vais de ce pas m'exercer.

            Je passai donc le reste du voyage maritime à m'entraîner avec assiduité et détermination. Quand j'arrivai au port, j'étais assurément fin prêt. Il ne restait plus qu'un bout de chemin à faire à pied jusqu'à Rome. Dans l'Urbs, tous les partisans grecs m'acclamaient et jettaient des fleurs  sur mon passage. Quant aux partisans romains, égyptiens et gaulois, ils m'ignoraient avec ostentation. Je savais que je ne devais pas faillir car les Grecs avaient mis de grands espoirs en moi: j'étais le plus fort athlète grec dans ma catégorie. Après une nuit passée en compagnie de ma famille dans un hôtel de la basse-ville, arriva le jour tant attendu.

            Ma soeur et mon père s'étaient placés les gradins du Grand Stadium et j'attendais mon tour. Le premier candidat était Egyptien: il rata son premier lancer - son disque arriva en dehors de la ligne -, fit 21 mètres à son deuxième lancer et 23 mètres à son troisième. Les résultats du Gaulois ne furent pas meilleurs. Ce fut enfin mon tour. Le gradin DELTA, celui des Grecs, était en délire: il hurlait mon nom. Le stadium était immense, bondé et frénétique. L'agitation enthousiaste de la foule de supporters renforçait mon désir de victoire. Je pris mon disque et me concentrai profondément. Mes phalangettes se serrèrent sur mon diskéma de bronze. La foule retint son souffle. Le temps était comme suspendu.

            Les dieux avaient choisi de m'être favorables: Eole était calme. Gonflé d'espoir, je commençai à balancer mes bras puis exécutai une rotation d'un tour et demi et enfin lançai le disque de tout l'élan de mon corps. Je fis 42 mètres. Je lançai une deuxième fois: mon disque parcourut  44 mètres. Pour mon troisième lancer, j'affichai 43 mètres. Je me retirai très content de moi et regardai avec défiance le candidat suivant, le prestigieux Romain Quintus Caelius dont j'observai attentivement la prestation. Ses lancers atteignirent successivement 44 , 42 et 46 mètres. Chassant mes doutes quant à mes chances de gagner, je rassemblai mes pensées pour renforcer mon espoir de gagner. Le premier jeu étant terminé, je décidai de me promener dans les couloirs afin de me détendre et, au détour de l'un d'eux, je fis une rencontre inattendue.

 « - Quelle force vous avez ! Je vous félicite de ce jeu impressionnant ! Me félicita Marc-Aurèle. J'ai apprécié votre technique autant que votre style...typiquement grec !
            - Je vous remercie mon Empereur, c’est avec une humble joie que je reçois votre compliment. Dis-je, angoissé.

            Sa chevelure épaisse couronnait ses grands yeux noirs; sa barbe bouclée allongeait son visage sans rien ôter à son aspect autoritaire. Couverte de la toge pourpre du Princeps divin, sa haute stature était impressionnante. La vision des Gorgonnes maléfiques de sa cuirasse ajoutaient à mon inquiétude. Sa voix guturale résonnait sur les parois souterraines du Stadium:

            - Vous n’auriez toutefois pas dû utiliser une telle force car vous en manquerez pour le final.
            - Votre sollicitude me touche mais je doute que Quintus Caelius soit en mesure de me battre.
            - Eh bien! Vous semblez outrageusement sous-estimer la force des Romains !
            - Non, je n'oserai pareille affirmation mais je pense qu’il me reste assez de force pour la suite du jeu, dis-je en regardant mes bras huilés.
            - Nous verrons si les dieux vous donneront raison ! Dites-moi Ipatios, êtes-vous venu avec votre famille ?»
            Je n’eus pas le temps de répondre car soudain retentit le son des trompettes: je devais repartir vers l'arène pour la finale.

            Après avoir traversé le dédale des coulisses, je retrouvai le plein air.  Arrivé au milieu du stadium, je me sentis pris en étau entre la foule des Provinciaux qui m’acclamait et celle des Romains qui me huait. J’étais troublé: l'échange avec l’empereur occupait plus mon esprit que la finale du jeu. Je devais pourtant absolument me concentrer: je devais gagner. Je pris mon disque dédicacé à Zeus. Tout tournoyait dans ma tête...

            Je commençais à tourner sur moi-même puis, très vite, sans réfléchir, je lançai le disque n’importe où. J’avais raté mon premier essai ! Ma peur de perdre grandissait. Je tenais mon disque d’une telle force que tout mon bras droit en était crispé, tétanisé, paralysé. L'échec accentuait mon angoisse. En lançant mon deuxième disque, je partis trop en avant: il ne parcourut que quelques mètres.

            Les regards sombres de la foule étaient accusateurs. Certains spectateurs manifestaient avec violence leur déception: je n’allais pas repartir en Grèce vivant ! D'autres plaçaient encore en moi tous leurs espoirs et m'encourageaient vivement. M'accrochant à leurs applaudissements, je repris confiance en moi. Après une rotation d'une précision parfaite, je lançai le disque avec une force surhumaine. Pendant que le diskéma tournoyait loin dans le ciel, les spectateurs retinrent leur souffle dans un pesant silence. Ce fut à ce moment là que je repensai à Marc-Aurèle. Dans sa tribune d'honneur, il me regardait de haut. Sa surprise était immense: grâce à la mobilisation de toutes mes forces et au soutien des dieux, le disque était tombé à 52 mètres au dessus de la ligne. J’étais très fier de moi et tout le monde restait bouche bée. Il ne fallait pas crier victoire: c’était au tour du Romain de déclarer la fin du jeu en trois lancers. Il me bouscula et se mit à ma place me fixant avec un éclair dans les yeux.

            Sans se précipiter, il saisit un disque, prit du temps pour se positionner, et soudain, tourna très vite. Emporté par sa vitesse, il tomba sur le sol. Je fus sous le choc car son disque avait atteint 48 mètres.

            Au moment où le Romain s'apprêtait à effectuer son deuxième lancer, son attention fut détournée par un aigle qui planait au-dessus du stadium: le majestueux rapace fixait telle une proie le Romain. Alors que le disque pivotait dans l'air, l’aigle se jeta violemment dessus: la trajectoire de l'objet fut déviée. L'agitation commença à dominer les gradins. Au troisième essai, malheureusement, une fois encore, l’aigle se précipita sur le disque qui fit une chute directe. A ce moment précis, tout le public du stadium fut saisi de stupeur, même les très pieux Egyptiens.

            Après un long silence, on entendit les trompettes qui marquèrent la fin de l’épreuve. L’organisateur des jeux prit la parole pour annoncer le vainqueur.

- Le discophore grec Ipatios est déclaré vainqueur de ces centièmes Jeux romains du Grand Stadium. Ainsi en ont voulu les dieux en l'honneur desquels nous allons à présent procéder à une hécatombe.
            Dans les gradins, un chant grec pour prouver la force de leur athlète. Alors que je me dirigeais vers le vestiaire pour me changer, je rencontrai, une fois de plus, Marc-Aurèle.
            « - Mes félicitations, je ne pensais pas que la Nation grecque allait remporter ces jeux centennaux.
            - Oui…enfin…
            Marc Aurèle m'interrompit.
            - J’ai une proposition à vous faire.
            - Oui ? demandai-je inquiet.
            -  Malgré votre petite « tricherie » sous le seing des dieux, je vous invite ce soir à un grand banquet dans ma palais afin de célébrer votre victoire !
            -  Vous me voyez gêné d'accepter votre proposition.
            - La grandeur des hommes de pouvoir est de savoir reconnaître la valeur des êtres qu'ils gouvernent même de ceux qui l'offensent.»

            Sur ces mots, Marc Aurèle se retourna et s'éclipsa. Tandis que je revêtais ma tunique de lin, j'ordonnai à mon père et ma sœur de rejoindre notre nef; je leur assurai pouvoir les rejoindre dès le lendemain, après la fête. Vers six heures du soir, je partis assister au banquet du grand empereur. Alors que je prenais un chemin de gravier menant à la colline palatiale en surplomb de la ville romaine, j'entendais déjà un mélange puissant de musique très forte et de voix multiples.

            Je fus accueilli par des gardes romains puis emmené vers la Grande Salle des Triclinia, une immense pièce avec au centre un atrium laissant voir un ciel de feu. Grouillant dans un bruit encore plus sonore, des centaines de personnes richement vêtues discutaient entre elles. La nourriture s'amoncelait en quantité sur de larges tables disposées tout autour de la pièce. Les couleurs des fresques étaient vives. Je décidai de sortir pour échapper à ce désordre festif et me rendis aux jardins supérieurs. De là, j'observai un magnifique coucher de soleil qui enveloppait la ville de lueurs orangées. En regardant en bas de la colline, je remarquai deux convois de Romains marchant au pas martial en direction du port. Quand une main se posa sur mon épaule, je sursautai.

            « - Eh bien monsieur l’athlète, qu'observez-vous avec tant d'attention ? M'interrogea l'empereur en personne.
            - Pourquoi deux de vos convois vont-ils vers le port à une heure tardive ?
            - Mes affaires ne vous concernent pas. Venez plutôt fêter votre victoire.

            Obéissant à l'empereur, je célébrai mon sacre en mangeant, buvant et en chantant toute la nuit.  Mais en acceptant l'invitation impériale, j'avais fait preuve d'une vaniteuse imprudence. Au petit matin, aucun bateau ne m'attendait au port. J'avais donc été naïvement éloigné de mes proches.
            Je ne devais plus jamais les revoir.
A suivre...
Histoire écrite avec l'aide d'un de mes amis, je me dois donc de citer son nom.
Jean Soloch

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Moumousse


avatar

Féminin
Messages : 5608
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Mer 19 Avr - 10:00

Pas grand chose à dire à part : Je suis fan xD  mad

Tu dois faire partie des élèves dont la prof de français lit toujours tes rédac devant toute la classe non ? lol

_______________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.etincelle-discussion.com
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Mer 19 Avr - 15:25

Merci ^^

Oui !! Et ça me gêne beaucoup XD avec le lycée ça s'est un peu calmé mais je déteste voir la réaction des gens qui lisent mes textes, je trouve ça extrêmement gênant x)

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Aurél'y

avatar

Féminin
Messages : 110
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Ven 21 Avr - 19:20

J'ai pas lu jusqu'à la fin ( j'ai un bus à prendre dans 10 min) j'essayerai de finir ce soir, mais c'est joliement écris et tu as du ( enfin vous avez du) faire bcp de recherche pour écrire ca Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Ven 21 Avr - 19:47

Merci Smile

Oui, je fais toujours beaucoup de recherches pour écrire mes textes mais celui-ci m'a demandé un travail de recherche particulièrement important x) mais heureusement j'ai une mère professeur d'histoire, ça facilite la tâche quand on écrit des textes historiques x)

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Aurél'y

avatar

Féminin
Messages : 110
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Sam 22 Avr - 18:21

Ah c'est super ca ! Elle est prof des collèges? ou lycée?
Oui ca se voit mais du coup ca doit être sympa d'écrire, tu dois découvrir plein de choses intéressante sans forcément avoir pu penser les apprendre sans réaliser tes textes !
Et c'est sympa de s'intéresser à ce genre de choses, beaucoup de gens s'en fiche de la culture et de l'histoire de nos jours je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Sam 22 Avr - 20:47

Elle est professeur en collège ^^ mais elle va peut être demander une mutation en lycée Smile

C'est vrai Very Happy mais j'aime aussi beaucoup l'histoire et j'aime lire des textes ou des traités historiques XD c'est vrai que ça peut paraître bizarre x)

Je suis d'accord avec toi mais j'ai l'impression que certaines personnes commencent à s'y intéresser, plus qu'avant an tout cas ^^

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Aurél'y

avatar

Féminin
Messages : 110
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Sam 22 Avr - 21:58

Apres je pense que + on grandit + on s'intéresse à plein de chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Sam 22 Avr - 22:40

Oui Smile , enfin mon amour pour l'histoire date de mes 5 ans plus ou moins X) après, c'est vrai que je ne m'y intéressais pas comme maintenant et c'est normal ^^

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Aurél'y

avatar

Féminin
Messages : 110
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Dim 23 Avr - 10:40

Mais l'histoire je pense que c'est vraiment rare de s'y intéresser! Avant j'aimais pas vraiment ca, jusqu'à ce qu'un prof d'histoire m'a captivée : Elle fait son cours comme s'y elle nous racontais une histoire, toute la classe était à fond dans son cours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Dim 23 Avr - 14:59

Les profs jouent beaucoup dans l’intérêt qu'on porte à une matière ou une sujet, si un prof sait captiver ses élèves ou les intéresser, les résultats seront meilleurs et les élèves auront un plus grand intérêt pour sa matière ^^

J'ai fait beaucoup de voyage (surtout en France dans des lieux historiques) quand j'étais petit et j'en fait encore maintenant, c'est aussi ça qui m'a fait aimer l'histoire ^^ après certains ont des passions depuis tout petit et les ont toute leur vie c'est comme ça x)

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Luella
Étoile
avatar

Féminin
Messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Dim 23 Avr - 20:47

Sympa c'est dans quel but un roman ?
Tu devrais préciser un peu les personnages on ne sait rien sur la situation du héros et le Marc on ne sait pas qui c'est (si on lit sans connaitre).

_______________________________________________________________________________________________

Isolda ma petite merveille, déjà 5 ans ♥️ Que le temps passe vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Dim 23 Avr - 21:18

C'était une rédaction d'histoire x) c'est pour ça que je ne précise pas comme c'est un personnage historique, la prof était censée savoir de qui je parlais Smile

Marc Antoine était un homme politique romain (il a été consul et il est assez célèbre ^^) ^^ https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Antoine

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Luella
Étoile
avatar

Féminin
Messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Lun 24 Avr - 19:32

Je sais très bien qui c'est. Du coup si c'est un devoir logique tu aurais pu nous le préciser ^^

_______________________________________________________________________________________________

Isolda ma petite merveille, déjà 5 ans ♥️ Que le temps passe vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan Ikarin

avatar

Masculin
Messages : 292
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   Lun 24 Avr - 19:38

Je le ferai la prochaine fois ^^

_______________________________________________________________________________________________

War doesn't determine who's right only who is left:
 



Never forgotten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parowkuinarp.clicforum.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ipatios, L'Athlète au Disque.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ipatios, L'Athlète au Disque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur
» Le disque bleu... Normand
» Recherche tourne-disque pour enfants...
» Sauvegarde sur disque dur
» Andréanne A. "Je veux présenter un premier disque au public bientôt"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etincelle :: FORUM :: » Écriture-